Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Votre déplacement

Utilisation des caméras

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 janvier 2013 (modifié le 11 avril 2018)
Caméras
Caméras
© DiRIF

La DiRIF et les CRS (forces de l’ordre compétentes depuis 1988 sur les voies rapides et autoroutes urbaines) utilisent 1000 caméras pour assurer une meilleure surveillance du réseau. Celles-ci permettent de valider les alertes de bouchon, et de détecter puis localiser plus rapidement les accidents de façon à dépêcher les secours sur place dans un délai minimum. Certaines caméras sont aussi utilisées pour détecter de façon automatique les bouchons et les accidents à l’aide de logiciels experts.

Dans les tunnels des caméras de détection automatique d’incidents (DAI) sont utilisées. Elles sont installées tous les 100 m à l’intérieur des tunnels. Les images sont transmises à un logiciel d’analyse en temps réel capable de détecter automatiquement par exemple, un véhicule immobile au milieu d’un trafic fluide, ou encore la présence de fumée.

En regard des dispositions législatives dont le respect est contrôlé par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (C.N.I.L.), les images filmées ne sont pas enregistrées et ne peuvent donc être conservées. Si certaines séquences de trafic sont ponctuellement enregistrées, elles ne le sont qu’à des fins d’études et d’analyses et sont détruites à l’issue de celles-ci.