Sécurité des agents des routes : respectez le corridor de sécurité !

Afin de garantir aux usagers les meilleures conditions de circulation, la DiRIF gère, entretient, exploite et modernise le réseau routier national non concédé en Île-de-France.
Pour garantir les conditions de sécurité des intervenants et des usagers pendant les travaux d’entretien, de réparation et de modernisation, la circulation est réglementée par des dispositions temporaires telles que réduction de la vitesse maximale autorisée, interdiction de doubler, réduction de la largeur des voies, basculement de circulation d’une chaussée sur l’autre, ou encore fermeture de sens de circulation avec déviation.

Une information aussi complète que précoce est mise en œuvre sur www.Sytadin.fr, sur les panneaux à message variable (PMV), et avec des matériels et engins de signalisation et de balisage équipés de dispositifs lumineux toujours plus sophistiqués.

Malgré toutes ces dispositions, les accidents persistent, et ne cessent d’augmenter. L’État ne peut pas accepter que des femmes et des hommes soient régulièrement blessés et parfois même tués au travail dans l’exercice de leurs missions au service des usagers.

Ces accidents sont presque toujours dus à des comportements inadaptés des usagers et, en premier lieu, à un défaut d’attention de leur part.

Les agents d’exploitation des routes au service des usagers

Les agents de la DiRIF travaillent au quotidien sur les autoroutes et routes nationales franciliennes. Ils y réalisent environ  30 000 interventions par an, de jour comme de nuit, souvent dans l’urgence , sur des chantiers fixes ou mobiles. Leurs missions :

Pour assurer les conditions de sécurité des usagers et des intervenants sur les routes et autoroutes, organiser et mettre en œuvre :

  • la protection (balisage) et la signalisation en cas d’événement de circulation (incident, accident, etc.), de chantier, de fermetures d’axes routiers et autoroutiers à la circulation ;
  • le traitement des routes et autoroutes en cas d’événement météorologique hivernal (salage, déneigement) ;
  • le nettoyage des chaussées après un accident de la circulation et ramassage des objets présentant des risques pour les conditions de sécurité des usagers.

Entretenir les routes et autoroutes au quotidien :

  • surveiller l’état des routes et autoroutes pour prévoir leur maintenance et réparation
  • organiser et mettre en œuvre :
    • la réparation d’urgence nécessaire à la sécurité des usagers, notamment de glissières de sécurité
    • le nettoyage des chaussées et de leurs abords
    • le curage des systèmes d’évacuation des eaux de pluie
  • faucher et élaguer la végétation

Contribuer à la réalisation des travaux de maintenance et de réparation sur les routes et autoroutes (chaussées, ouvrages d’art, assainissement, glissières de sécurité, panneaux, etc.)

Une recrudescence des accidents sur les autoroutes et routes nationales

Le plus souvent, ce sont des comportements dangereux aux abords des chantiers, délibérés (tels que la vitesse excessive, l’irrespect des fermetures de voies, l’irrespect des inter-distances entre véhicules) ou par manque de vigilance, notamment pour cause d’autres activités au volant (telles que l’usage du téléphone en conduisant), qui sont à l’origine de ces accidents.

Les principales causes d’accidents :

  • débordement sur la bande d’arrêt d’urgence
  • circulation trop près du véhicule qui précède
  • rabattement tardif avant le début d’un chantier
  • vitesse excessive
  • manque de vigilance

Au niveau national

En 2022, on a déploré sur les zones de chantier ou d’intervention du réseau routier national :

  • 6 accidents par semaine, soit 25 % de plus qu’en 2021 ;
  • 4 agents des routes tués soit autant qu’au cours des 5 années précédentes ;
  • 100 usagers de la route blessés soit 50 % de plus qu’en 2021.



En Île-de-France depuis 2019 :

  • 68 accidents contre des engins ou des agents de la DiRIF
  • soit 15 accidents par an en moyenne
  •  8 agents DiRIF blessés 
  • 9 usagers blessés.



Vidéo de simulation d’un crash-test (vidéo, durée : 49 s)

Qu’est-ce que le corridor de sécurité ?


Inscrite dans le Code de la route, cette règle impose aux conducteurs d’adapter leur comportement à l’approche d’un chantier ou d’un véhicule en intervention sur la route :

  • en ralentissant  ;
  • si possible, en changeant de voie ;
  • sinon, en s’écartant au maximum.
    Son non-respect est passible d’une contravention de 4ᵉ classe (135€ d’amende et perte de 1 à 6 points de permis).

Le corridor de sécurité, qu’est-ce que c’est ? (vidéo, durée : 46 min)

@MTES

Adopter les bons comportements pour éviter ces drames


Respectez le corridor de sécurité à l’approche d’un véhicule en intervention.
Pour les voir à temps, soyez toujours attentif au volant :

  • ne vous laissez pas distraire (téléphones, radio ou GPS) ;
  • faites des pauses régulièrement.
  • respectez la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède


Sensibiliser les usagers pour protéger les agents

Face à la persistance des risques encourus par les agents intervenant sur les routes, le ministère des Transports diffuse une nouvelle campagne de communication visant à sensibiliser les usagers de la route sur la règle du corridor de sécurité et la nécessité d’adapter son comportement sur la route lorsque des agents interviennent.

Les objectifs de la campagne :

  • sensibiliser les usagers de la route (chauffeurs de poids lourds et conducteurs de véhicules légers) aux risques d’accidents aux abords des zones de chantier et d’intervention ;
  • susciter chez les conducteurs une prise de conscience du risque afin de les responsabiliser et les inciter à adopter un comportement plus prudent, en vue de renforcer leur propre sécurité comme celle des agents en intervention.
Visuel de la campagne
Visuel de la campagne
Visuel de la campagne (4X3)
Visuel de la campagne (4X3)


Outre ces panneaux, plusieurs fourgons accidentés de la DiRIF sont exposés  sur des aires de service ou le long des autoroutes franciliennes, pour montrer aux usagers les conséquences réelles d’un accident :

  • sur l’aire de service de Lisses sur l’autoroute A6 direction Paris ;
  • sur l’aire de service à Pierrelaye le long de l’autoroute A15 direction Paris.




La DiRIF intervient également régulièrement lors d’actions de sensibilisation sur la sécurité routière, comme en juin 2022 lors d’une opération d’alternative à la sanction organisée par la compagnie républicaine de sécurité autoroutière Ouest au centre d’examen du permis de conduire de Gennevilliers. Cette opération a permis de sensibiliser 65 usagers contrevenants, notamment par des échanges avec des agents de la DiRIF.

Pour porter les messages de prévention auprès du plus grand nombre, la DiRIF organise des événements médiatiques ou intervient directement dans les médias. Ainsi en 2021 la DiRIF a pu sensibiliser les auditeurs de la radio SANEF 107.7 (diffusée notamment au cœur de l’Île-de-France), par des émissions différentes diffusées chaque jour pendant une semaine :

  • Femmes et Hommes en orange : découvrez leurs missions - Ils interviennent 24h/24 sur les routes et autoroutes en Île-de-France. Leur présence est essentielle. Pour des accidents, des objets sur les voies ou pour déneiger les voies de circulation, leurs missions sont nombreuses.
  • Assurez la sécurité des Femmes et Hommes en orange - Les appels d’urgence emmènent ces anges gardiens des routes d’Île-de-France en intervention toute l’année. En plein milieu de l’autoroute, sur la bande d’arrêt d’urgence… arriver à proximité d’une zone d’intervention doit s’anticiper.
  • Corridor de sécurité, attention danger ! - Plus de 2 ans que le corridor de sécurité est inscrit dans le code de la route. Une distance de sécurité entre votre passage et un véhicule de sécurité en intervention. Pourquoi cette nouvelle règle est essentielle ? Écoutez les précisions des Femmes et Hommes en orange de la Direction des routes d’Île-de-France.
  • Percuté en intervention : il témoigne ! - Sur l’A6 son fourgon a été percuté en attendant l’arrivée d’un dépanneur. L’Homme en orange n’a pas été blessé grâce au strict respect des consignes de sécurité.
  • Hommes en orange : encore trop d’accidents ! - Percuté parce qu’il était en intervention, c’est la triste fin d’un fourgon sécurité de la Direction des routes d’Île-de-France. Chaque année, plusieurs véhicules sont percutés dans la région. De nombreuses campagnes de sensibilisation ont été lancées, l’occasion pour nous de donner la parole à ceux qui vivent le danger au quotidien.

Partager la page

Sur le même sujet