Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
ACTUALITES

Les grands travaux de l’été 2020 sur les autoroutes et routes nationales d’Île-de-France

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 juillet 2020 (modifié le 6 août 2020)

Cet été, l’État plus que jamais mobilisé pour les travaux d’entretien et de modernisation des autoroutes et routes franciliennes

Le réseau routier national non concédé (RRN) Île-de-France est composé de 1 300 km d’autoroutes et routes nationales, de 300 échangeurs, de 23 tunnels, de 1200 « ouvrages d’art » (ponts et viaducs).

L’État investit pour l’entretien, la réparation, la maintenance et la modernisation de ces infrastructures afin de :

  • garantir leur pérennité,
  • consolider les conditions de sécurité des usagers et des intervenants sur la route,
  • développer les services à l’usager,
  • améliorer l’intégration des routes à l’environnement.

Avec ses conditions météorologiques plus favorables, l’été est la période la plus propice aux travaux. C’est également au cœur de l’été que la circulation est la plus faible : il est alors possible de réduire le nombre de voies ouvertes de circulation avec beaucoup moins d’impacts significatifs sur les temps de déplacement. Dans ce contexte, les travaux peuvent être organisés de manière plus efficace, avec des rendements plus élevés. Une telle solution permet souvent de raccourcir les délais de réalisation par rapport à ceux qui sont nécessaires avec une organisation fractionnée par nuits de semaine.

Cet été 2020 intervient après la période particulière du confinement qu’a connu la France, et particulièrement l’Île-de-France, au printemps. Ainsi, les travaux sur le réseau routier qui étaient programmés après la fin de la période hivernale mi-mars n’ont pû se réaliser et ont dû être reprogrammés à partir du mois de mai, la plupart intervenant cet été.
La direction des routes d’Île-de-France (DiRIF) de la direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) est donc d’autant plus mobilisée pendant cette période estivale pour piloter la réalisation de ce programme ambitieux de travaux d’entretien, de réparation, de maintenance et de modernisation des autoroutes et routes nationales franciliennes.
Ainsi 36 chantiers sont conduits entre le début et la fin de l’été, soit 70 % de chantiers de plus qu’à l’été 2019. Ces travaux représentent un montant total de près de 44 millions d’euros, un investissement qui contribue massivement à la relance de l’activité dans le secteur du BTP.

Chiffres Clés
 
35 chantiers soit 66% de plus qu’à l’été 2019
44 millions d’euros investis
39 km de chaussées rénovées cet été
50% des chantiers en grande couronne, 50 % en petite couronne
2 fermetures continues à la circulation pendant la période la moins circulée de l’été

Les grands travaux de l’été 2020 sur les autoroutes et routes nationales d’Île-de-France

Téléchargez le dossier de presse :
DiRIF - Les grands travaux de l’été 2020 sur les autoroutes et routes nationales d’Ile-de-France - Dossier de presse (format pdf - 5.4 Mo - 02/07/2020)

Les travaux emblématiques sur le réseau routier national d’Île-de-France

39 km de chaussées rénovées pendant l’été

Rénovation des chaussées de l'autoroute A1 en grand format (nouvelle fenêtre)
Rénovation des chaussées de l’autoroute A1

Durant tout l’été 2020, la DiRIF mène 21 opérations de rénovation de chaussées, représentant un linéaire de près de 39 km. Ces travaux représentent un investissement total de plus de 21 millions d’euros. Plus des 2/3 des chaussées rénovées concernent les départements de grande couronne.
Parmi ces opérations, la poursuite du déploiement d’un revêtement de chaussée à fort taux de recyclage. Il s’agit de rénover les chaussées en utilisant un enrobé composé à 40 % de matériaux recyclés, contre habituellement autour de 20 % sur ce type de chaussées.

Cette technique innovante pour des routes à très forte circulation permet de réduire l’empreinte environnementale des travaux.

Ce type de revêtement à fort taux de recyclage est par exemple posé depuis début juin et jusqu’à début juillet sur 5 km du sens Paris > région de la RN12 au niveau de La-Queue-les-Yvelines, Millemont, Gambais et Bazainville (Yvelines), pour un montant de 1,9 M€. Il sera également utilisé en septembre pour la rénovation de 4 km de chaussées de la RN3 en Seine-et-Marne, ainsi que pour celle de 1,5 km de chaussées de la Francilienne au niveau d’Évry-Courcouronnes (Essonne).
Les rénovations de chaussées avec ce type de revêtement à fort taux de recyclage s’ajoutent aux rénovations de chaussées avec un revêtement antibruit déjà réalisées entre fin mai et début juin 2020 sur 2 km de l’autoroute A15 au niveau d’Argenteuil et Sannois (Val-d’Oise), et sur 4 km de l’autoroute A13 au niveau de Marnes-la-Coquette, Vaucresson et Le Chesnay (Yvelines).
Ces travaux de rénovation de chaussées avec des revêtements innovants sont financés par l’État et la Région Île-de-France dans le cadre d’un partenariat pour améliorer la qualité de service par l’innovation et l’expérimentation sur le réseau routier national non concédé en Île-de-France.

21 chantiers de rénovation de chaussées
39 km de chaussées rénovées
21 millions d’euros investis

Deux fermetures exceptionnelles des autoroutes franciliennes

Le cœur de l’été au mois d’août est la période la moins circulée sur les autoroutes et routes nationales franciliennes. Cette période est donc la plus propice pour des travaux d’ampleur qui ne peuvent être menés que sous fermeture totale à la circulation. Deux axes seront concernés cet été 2020.
La première opération porte sur la rénovation de l’étanchéité du tunnel de Nogent (Val-de-Marne). Ce tunnel de l’A86 long de plus de 2 km est régulièrement victime de venues d’eau sur les chaussées lors de précipitations importantes. Les travaux ont pour objectif de remédier à ces venues d’eau, en réparant des joints d’étanchéité défectueux début août, puis en quadruplant la capacité du caniveau d’évacuation des eaux le long des chaussées entre fin août et fin septembre.

Tunnel de Nogent, sur l'A86 en grand format (nouvelle fenêtre)
Tunnel de Nogent, sur l’A86

Cette opération nécessite la fermeture totale et continue à la circulation du sens extérieur de l’A86 dans le tunnel de Nogent du soir du 8 août au matin du 14 août. Une déviation sera mise en place par le pont de Nogent (itinéraire en surface), dont les flux de circulation routière ont déjà été réaménagés dans le cadre de l’aménagement du pont de Nogent.
Après cette phase de fermeture totale jusqu’à la mi-août, les travaux ne nécessiteront plus que la neutralisation de la bande d’arrêt d’urgence dans le tunnel.

La seconde opération nécessitant une fermeture continue d’axe est la rénovation des chaussées de la Francilienne au niveau de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Cette rénovation portera sur presque 2 km de la Francilienne intérieure, les chaussées du sens extérieur ayant déjà été rénovées en 2019. Un revêtement à fort taux de recyclage sera utilisé pour cette rénovation.
Ces travaux nécessiteront la fermeture continue de la Francilienne intérieure entre l’échangeur n°1 « Paris Nord II - Parc des expositions - Parc du Sausset »
et l’échangeur n°3 « N2 Aulnay sous Bois » du 10 au 21 août 24h/24.
Des déviations seront mises en place par la RD40, la RD401 puis la RN2, ou par l’autoroute A1, la RD88 puis la RD40.

Fermeture de l’A86 au niveau du tunnel de Nogent du 8 au 14 août
Fermeture de la Francilienne au niveau de Villepinte du 10 au 21 août

Réhabilitation de l’éclairage de l’autoroute A1

Depuis 2017, la DiRIF a lancé un vaste programme de réhabilitation de l’éclairage de l’autoroute A1. Il s’agit de remettre en service en les rénovant l’ensemble des équipements d’éclairage public de l’autoroute sur l’intégralité du linéaire géré par la DiRIF, soit presque 18 km de la sortie du tunnel du Landy jusqu’au pied des pistes de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Les anciens luminaires sont remplacés par des LED, les réseaux d’alimentation électriques sont réhabilités et sécurisés, les postes haute-tension sont également modernisés.

L'éclairage rénové de l'autoroute A1 avec des LED en grand format (nouvelle fenêtre)
L’éclairage rénové de l’autoroute A1 avec des LED

5 km ont déjà été réalisés depuis 2017, entre la sortie du tunnel du Landy et la bretelle de liaison avec l’A86 à La Courneuve. Sur cette section, 370 luminaires LED ont été installés, permettant une diminution de la puissance électrique nécessaire de -62 %, à quoi s’ajoute la mise en place d’une variation lumineuse des luminaires LED abaissant de 50 % la puissance aux heures creuses de la nuit sans risque pour la sécurité des usagers.

Les travaux réalisés en 2020 portent sur 4 km entre la bretelle de liaison avec l’A86 et la semi-couverture du Blanc-Mesnil au niveau de l’avenue Georges Guynemer. Pendant l’été seront notamment réalisés le génie civil pour le cheminement des réseaux et le début du tirage des câbles des candélabres. Ces travaux nécessitent la fermeture nocturne de l’autoroute A1.
L’opération se poursuivra jusqu’en 2024 avec la rénovation de l’éclairage jusqu’au pied des pistes de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

Cette opération est cofinancée avec la Région Île-de-France dans le cadre de l’amélioration de la visibilité du réseau routier afin d’accompagner les expérimentations de véhicules autonomes.

Eclairage public réhabilité sur 18 km sur l’ensemble du programme 2017-2024
62% d’énergie électrique en moins nécessaire
2,8 millions d’euros investis depuis 2017

L’aménagement du pont de Nogent

Le volet routier de l’aménagement du pont de Nogent, qui constituait la première phase de l’opération, s’est terminé au printemps 2019.
Cet été, la seconde phase de l’opération démarre, comprenant notamment la construction d’une nouvelle passerelle piétons-cycles franchissant la Marne. Cette passerelle reliera le port de plaisance de Nogent-sur-Marne au parc du Tremblay à Champigny-sur-Marne. Elle permettra d’améliorer la circulation des modes actifs dans cet environnement routier.

Esquisse de la future passerelle piétons-cycle  en grand format (nouvelle fenêtre)
Esquisse de la future passerelle piétons-cycle

Les études et travaux préparatoires, qui devaient initialement démarrer en mars, n’ont pas pu être réalisés du fait du confinement ; ils ont toutefois pu démarrer dès la mi-mai. Les premiers travaux sur place doivent commencer dans la deuxième quinzaine du mois de juillet, avec la préparation des installations de chantier, puis le creusement des fondations de la passerelle dans le lit de la Marne.

Cette opération représente un investissement total de 57 millions d’euros cofinancés par l’État, la région Île-de-France et le département du Val-de-Marne, dont 12 millions d’euros pour cette passerelle.

Début des travaux de construction de la passerelle en juillet 2020
125 mètres de long pour la passerelle
57 millions d’euros investis sur l’ensemble de l’opération

La requalification du site de l’échangeur A14/A86

L’échangeur A14/A86, actuellement en partie aérien, est enclavé à Nanterre entre le site des anciennes Papeteries, le parc du Chemin de l’Île, l’éco-quartier Hoche et le parc urbain. La requalification du site vise à améliorer la qualité de vie et de la desserte routière, ainsi qu’à rétablir la continuité urbaine, notamment en rendant souterraine la bretelle autoroutière depuis l’A14 ouest vers l’A86 nord, et en aménageant une nouvelle sortie depuis l’A14 ouest. La bretelle souterraine constituera le 24ème tunnel de plus de 300 mètres géré par la DiRIF.

Construction de la bretelle souterraine reliant l'autoroute A14 à l'autoroute A86 en direction de Saint-Denis en grand format (nouvelle fenêtre)
Construction de la bretelle souterraine reliant l’autoroute A14 à l’autoroute A86 en direction de Saint-Denis

Les travaux de construction de ce tunnel, lancés au printemps 2018, entrent cet été dans leur phase finale. Le plus faible trafic permet de limiter la gêne aux usagers liée à la fermeture de la bretelle d’accès à l’A86 direction Bobigny depuis l’A14 du 28 juillet au 28 août.

L’opération se poursuivra ensuite le reste de l’année avec le rétablissement du tracé de l’avenue de la Commune de Paris en surface.

24ème tunnel de plus de 300 m géré par la DiRIF
64 millions d’euros investis

La création d’une voie dédiée sur la RN118

Une voie dédiée aux transports en commun va être créée sur le sens Paris > province de la N118. Cette voie dédiée prendra place à droite des 3 voies de circulation existante, sur 1,3 km jusqu’à la bretelle de sortie n°3 vers la gare et le centre commercial de Vélizy. Cette voie dédiée permettra un gain en temps et en régularité des transports en commun.

Pour permettre la création de cette voie dédiée tout en limitant la gêne aux usagers, les travaux ont été organisés en deux étés successifs :
les travaux préparatoires ont été réalisés l’été dernier, les travaux de création proprement dite de la voie dédiée vont se dérouler cet été.

Ainsi du 6 juillet au 28 août 2020, les travaux nécessiteront la neutralisation de la voie de droite du sens Paris > province de la N118 entre la route Forestière Royale et la sortie n°3.
Cette voie dédiée sera la cinquième sur les autoroutes et routes nationales en Île-de- France, après déjà celles mises en service sur l’A1, l’A6a, l’A10 et l’A12 sur les 9 prévues au programme prioritaire conclu en 2014 entre l’État, la Région, et Île-de-France Mobilités.

1,3 km de longueur de la voie dédiée
5ème voie dédiée
sur les autoroutes et routes nationales franciliennes
4 millions d’euros investis